Petit pot de sexe

Carlen Costa, sexologue clinicienne, psychothérapeute et éducatrice en matière de cannabis, répond aux questions sur la façon dont le cannabis peut aider à l’épanouissement de votre vie sexuelle

CARLEN COSTA
LINA ZHU

Qu’est-ce qu’un lubrifiant à base de cannabis? Est-ce vraiment différent d’un lubrifiant ordinaire? Vais-je planer si j’en consomme?

Avez-vous déjà voulu que votre vagin se sente comme une déesse puissante, sur son trône de miel sensuel et doux, qui pourrait manifester tout ce qu’elle désire? Du moins pour moi, dans mon palais de chatte, c’est ce que je ressens avec le lubrifiant au cannabis. Les gens utilisent le cannabis comme complément à leur vie intime pour de nombreuses raisons, mais le cannabis est surtout utilisé pour augmenter l’excitation et la sensation. L’effet du cannabis sur votre vie sexuelle dépend de la dose et de la méthode de consommation. C’est pourquoi, si vous en consommez pour la première fois ou si vous cherchez un moyen de dynamiser votre vie sexuelle, le lubrifiant au cannabis pourrait être la clé qui propulsera votre potentiel orgasmique.

Cependant, je dois dire que le bonheur de s’occuper de vos parties intimes avec du vert n’est pas pour tout le monde. L’influence bidirectionnelle du cannabis peut conduire certaines personnes à ne pas avoir la meilleure expérience qui soit. Mais la plupart des gens, en particulier les femmes, déclarent que l’utilisation de lubrifiant au cannabis a été la meilleure décision qu’ils aient jamais prise dans leur chambre à coucher et pour leurs besoins en soins naturels.

L’autre mise en garde concerne le fait que les règles régissant le lubrifiant au cannabis sont les mêmes que celles de tous les autres lubrifiants. Les lubrifiants à base d’huile ne sont pas compatibles avec les préservatifs en latex. S’il s’agit de votre principale barrière ou méthode de contraception, tenez-en compte. Les lubrifiants à base d’eau et de silicone sont compatibles avec les préservatifs en latex. Le plus répandu sur le marché actuellement (et le moyen le plus simple de fabriquer votre propre lubrifiant à domicile) est un lubrifiant à base d’huiles, comme celles de noix de coco, de TCM, de pépins de raisin ou d’olive. 

Quelle est la meilleure façon d’utiliser un lubrifiant à base de cannabis? Appliquez-le environ 20 minutes avant votre « sexcapade » pour permettre aux ingrédients actifs d’être complètement absorbés, puis faites-vous plaisir en vous trémoussant sous les draps. N’hésitez pas à continuer à l’appliquer généreusement ou à utiliser un lubrifiant non imprégné de cannabis pour la continuation du coït. Passez un moment inoubliable! 

Le cannabis aide-t-il à résoudre les problèmes de libido?

Les problèmes de libido sont triples. C’est soit un défi physique, soit une limitation mentale, soit un mélange des deux. Nous éprouvons des difficultés avec notre libido en réponse aux défis physiques que nous rencontrons, comme la douleur due à la pénétration et d’autres variations de vaginisme, ou le dysfonctionnement érectile. En plus de répondre à des limitations physiques chroniques, la libido peut également être influencée par votre alimentation, votre santé physique et votre mode de vie.

Le Journal of Sexual Medicine de juin 2019 a publié une étude dans laquelle des femmes ont déclaré avoir consommé de la marijuana avant l’activité sexuelle, et où l’on peut lire que « la plupart des femmes ont signalé une augmentation de la libido, une amélioration de l’orgasme (et) une diminution de la douleur ». C’est ça, la libido : l’expression du désir corporel. À noter : de nombreux produits pharmaceutiques et ISRS peuvent altérer votre libido, et vous devriez discuter de vos options avec votre médecin si vous pensez que cela pourrait être le cas. Il peut être très frustrant que notre corps ne réagisse pas, ou limite notre plaisir. Les défis émotionnels ou psychologiques, tels que l’anxiété liée à la performance, les défis liés à l’image corporelle, la dépression et le ressentiment, ont une influence considérable sur votre réaction à la stimulation. Même si le cannabis vous aide à réintégrer votre corps ou à soulager la douleur, il peut y avoir une composante mentale qui doit être abordée et soignée par un(e) thérapeute comme moi, afin de profiter pleinement de votre plaisir.

A-t-on des orgasmes plus longs avec le cannabis?

De manière anecdotique, les femmes proclament en grande majorité que de planer ou d’utiliser du lubrifiant au cannabis aide à prolonger leur exaltation orgasmique! Les femmes déclarent que lorsqu’elles utilisent du cannabis pour améliorer leur vie intime, elles peuvent avoir des orgasmes plus longs et plus intenses. Le cannabis a aidé de nombreuses femmes à devenir très réceptives aux stimuli sexuels, intimes et basés sur le plaisir, qu’elles dirigent leur « orchestre orgasmique » avec un partenaire ou qu’elles soient en solo. 

Le cannabis peut-il augmenter le plaisir sexuel à tout âge? J’ai entendu dire que les femmes réagissent différemment selon leurs hormones et leurs règles.

L’un des meilleurs jours de 2019 fut pour moi celui où ma mère m’a enfin posé des questions sur le CBD. Elle me posait cette question parce que la ménopause a fait des ravages sur sa capacité non seulement à s’endormir, mais aussi à demeurer endormie. Quoi qu’il en soit, ce fut une journée formidable! Il est incroyable de voir des femmes de tous âges commencer à considérer l’influence du cannabis comme faisant partie de leur mode de vie et de leur trousse d’outils médicinale. Le cannabis a de nombreuses applications holistiques, et ma préférée est de loin la chambre à coucher. Les hommes et les femmes peuvent utiliser le cannabis pour augmenter leur plaisir sexuel à tout âge. Que ce soit par l’ingestion de produits comestibles, l’application topique de CBD avec un lubrifiant ou via des huiles de massage, ou d’autres méthodes comme fumer l’herbe, sachez que cannabis + sexe = un excellent moment.

Créatures humaines avec un vagin, écoutez-moi bien : l’une des raisons pour lesquelles le cannabis vous affecte différemment tout au long du mois est due aux hormones sexuelles et reproductives de l’œstrogène. Voici le topo : plus votre taux d’œstrogène est élevé, plus votre tolérance est faible. Plus le taux d’œstrogène est faible, plus la tolérance est élevée. C’est la clé de beaucoup de choses. Eh oui, c’est complètement capoté! 

Ceci est particulièrement important, non seulement pour les corps qui ont leurs menstruations, mais aussi pour les corps qui connaissent les changements engendrés par la ménopause. La clé de la relation entre le cannabis et votre corps est l’œstrogène. Qu’il s’agisse des fluctuations de votre cycle menstruel ou des fluctuations de la ménopause, être consciente de vos cycles peut vous aider à trouver votre « sweet spot » en matière de consommation de cannabis. Par exemple, lorsque l’œstrogène commence à diminuer avec la ménopause, augmentant ainsi votre tolérance au THC, vous pouvez en consommer davantage. En fumant plus, vous risquez d’être exposée aux effets secondaires indésirables du cannabis, comme la possibilité d’induire de la paranoïa ou de l’anxiété. Je prône un mode de vie holistique qui combine les méthodes de médecine occidentale et la médecine traditionnelle à base de plantes, pour en faire une science sacrée et personnelle. Plus votre relation avec votre corps est intime, mieux vous pouvez entendre ses besoins et ce qu’il désire, ce qui peut vous aider à comprendre comment en prendre soin. Cela va de pair avec la consommation de cannabis pendant la ménopause : commencez toujours doucement, et allez-y lentement. 

La consommation de cannabis a-t-elle des effets secondaires négatifs? Le cannabis crée-t-il vraiment une dépendance?

La question de la dépendance au cannabis est une question épineuse pour plusieurs d’entre nous. Certains disent qu’on ne peut pas devenir dépendante du cannabis, tandis que d’autres diront que ce n’est pas à l’herbe qu’on devient dépendante, mais plutôt à l’habitude elle-même. L’Agence de santé publique du Canada utilise un fourre-tout pour les effets secondaires négatifs chroniques du cannabis : trouble de la consommation de cannabis. Elle le définit comme « le terme médical désignant un éventail de modes de consommation de cannabis entraînant une altération significative ou une détresse, y compris des problèmes de santé, une consommation persistante ou croissante et l’incapacité à assumer des responsabilités importantes au travail, à l’école ou à la maison ». Si votre consommation de cannabis vous empêche de vivre votre vie, il y a un problème. Que vous choisissiez de croire que c’est le cannabis ou l’habitude elle-même qui crée une dépendance, il est important de noter que le cannabis est une plante médicinale qui doit être utilisée de manière responsable. 

J’ai personnellement pris conscience de l’énorme effet secondaire négatif que peut avoir le fait d’être une consommatrice chronique à long terme, et je pense que tout le monde devrait le savoir. La consommation de cannabis étant en augmentation, une affection qui semblait rare apparaît maintenant plus fréquemment. Ma meilleure amie vient d’être diagnostiquée comme souffrant de l’hyperémèse du cannabis, et cela n’a pas été une expérience agréable de la voir lutter contre cette maladie. La revue Case Reports in Psychiatry rapporte que,  « Le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde est un état de nausées, de vomissements et de douleurs abdominales cycliques chez les consommateurs chroniques de cannabis sans autre étiologie identifiable ». Oui, c’est exactement le contraire de ce pour quoi beaucoup d’entre nous consommons du cannabis. Je l’ai vue souffrir pendant des semaines, prendre plusieurs douches chaudes, utiliser des coussins chauffants et perdre complètement son appétit. Inutile de dire que ce n’était pas beau à voir et que ça n’a pas été facile. Si vous consommez du cannabis, il est fortement conseillé de toujours informer vos professionnels de la santé afin de les aider à écarter toutes les influences qui pourraient avoir un impact négatif sur votre santé. 

Vous avez une question pour Carlen ? Envoyez-lui un courriel à l’adresse [email protected] 

Désolé, mais vous êtes trop jeune pour savoir si Jonathan Adler conçoit des objets osés tout en vivant sainement.

Nous, on ne bouge pas d’ici. On vous attendra.

Sous cet éclairage, il est difficile de distinguer votre âge. Petite question pour vous flatter : quel âge avez-vous?

Avez-vous atteint l’âge de la majorité dans votre province?